Retour page précédente

Espace Bain

id="2"

 

MATÉRIAUX UTILISÉS


La baignoire est l’objet le plus symbolique de la salle de bains. Déjà représentée sous toutes ses formes durant des siècles, la baignoire innove encore. De la baignoire ronde à la baignoire rectangulaire en passant par la baignoire en îlot et la baignoire en angle avec des jets pour une balnéothérapie bouillonnante, à débordement, avec ou sans robinetterie. L’acrylique, le corian, la fonte, l’acier, le bois, la pierre, le marbre, tous ces matériaux ont donné à la baignoire sa forme et son éclat. La baignoire n’est pas simplement un endroit où l’on se lave mais un endroit où plaisir, thérapie, détente et spiritualité nous accompagnent tant dans la texture d’un matériau que dans l’accord d’une couleur et l’originalité d’une forme.

La baignoire est l’élément le plus imposant dans la salle de bains, c’est pourquoi son choix est primordial, et c’est certainement la première pièce que l’on doit tracer sur le plan initial.
 
Les baignoires en acrylique
 Les baignoires en acrylique sont aujourd’hui les plus répandues. Elles offrent beaucoup d’avantages quant aux choix des formes, des dimensions et des couleurs. Cette matière, par nature, est antidérapante et conserve généreusement la chaleur. Même si le produit vous paraît léger, il faut savoir qu’il devient facile à mettre en place. Certains fabricants, vu la réticence de quelques clients à acheter ce type de produit, proposent des baignoires en acryl à double coque, ou par projections de matière lourde sur les parois externes, ce qui a pour effet de donner plus de rigidité à la baignoire. L’entretien est simple, et les réparations possibles : un simple coup de polish permet de lui redonner son éclat d’origine.
 
Les baignoires en fonte

 Les baignoires en fonte sont par nature émaillées en surface. Le choix est moins important en matière de tailles et de formes, mais elles attirent encore un certain nombre de clients. Produit lourd par excellence, il est difficile à transporter et à mettre en œuvre, et dans le cas où la robinetterie doit être implantée sur la plage de la baignoire, il s’avérera indispensable de la commander avec un ou plusieurs percements d’usine. Produit de réputation noble, il faut noter que toutes les réparations sur ce type de matière sont plus difficiles à effectuer et doivent être exécutées par un spécialiste. L’émail est une surface fragile et ne réagit pas toujours bien aux chocs. Dans le temps, l’éclat de l’émail a tendance à ternir. Il faut donc l’entretenir très régulièrement et éviter de frotter avec trop d’énergie. Par contre, c’est une matière indéformable et, surtout, elle conserve la chaleur du bain très longtemps.
 
Les baignoires en acier
Nous ne parlerons que des baignoires en acier lourd. C’est-à-dire que l’épaisseur de cet acier leur confère une rigidité et une tenue à la chaleur proches de celles de la fonte. Comme tous les produits émaillés, ce type de baignoire peut être fragilisé en surface à cause de chocs. Par contre, le choix des formes et des couleurs est très important, et l’émail peut recevoir un traitement anticalcaire et antidérapant.
Les formes sont en général assez proches de certaines baignoires acryl et la mise en place est aussi facile. Comme pour la fonte, les percements pour les robinetteries seront à commander en même temps que la baignoire, afin qu’ils soient effectués en usine.
 
Les baignoires en Corian
Produit le plus connu des matériaux de synthèse, le Corian est entré dans la catégorie des produits nobles. Le toucher est doux et les formes proposées sont souvent à la pointe du design et très épurées. Le choix des couleurs est le plus souvent limité au blanc. Il se répare très facilement par un spécialiste. Cependant, son poids est souvent un obstacle à sa mise en place. Les prix pour ces baignoires restent encore assez élevés et le choix des modèles assez restreint.
 
La robinetterie ...

La robinetterie de bain est déterminée par le type de baignoire choisie. Pour une baignoire en îlot on optera pour une robinetterie sur pied.Si la baignoire a de larges plages on pourra encastrer une robinetterie trois ou même cinq trous. Si la baignoire est accolée au mur on choisira un bec cascade mural encastré ou un mitigeur thermostatique mural avec support douchette.
Nous pouvons bien entendu vous réaliser un aménagement en niche permettant de loger une robinetterie sur plage 4 ou 5 trous, ce qui donne un parfait rendu "fondu dans la masse" donnant une note contemporaine et très épurée à votre espace bain. Vous trouverez ce type de réalisation dans ce projet.

Les mélangeurs ont été les robinetteries les plus usitées par le passé. Deux robinets assurent le passage et la fermeture de l’eau. Le corps des robinets assure, lui, la chambre de mélange. De moins en moins courants, les mélangeurs sont souvent réservés pour créer des ambiances rétro, mais reviennent aussi dans les propositions design. Le réglage de la température est moins rapide. Ils sont souvent équipés aujourd’hui de têtes à disque céramique qui leur confèrent une modernité et une robustesse d’utilisation et évitent le remplacement fréquent des clapets.

De plus en plus employés, les mitigeurs sont des robinetteries à manette de commande unique qui utilisent une cartouche qui sert de chambre de mélange. Ces cartouches sont dites en céramique ; en fait, il s’agit de deux plaques en céramique extrêmement surfacées, qui, en se déplaçant, mettent en jonction des ouvertures. Ce système permet de régler rapidement la température souhaitée ainsi que le débit. Ce sont des produits dits monocommande, car une seule main suffit à en assurer le fonctionnement. Le choix en matière de design est de plus en plus important. Certaines de ces cartouches offrent la possibilité d’être équipées d’un limiteur de débit intégré ainsi que d’un blocage de la température.

Dans le cas d’une robinetterie murale, il faudra toujours faire attention à la hauteur à laquelle vous l’installerez, notamment lorsque le bec ne possède pas de mousseur ou que votre vasque est plate.

AUTRES RÉALISATIONS À DÉCOUVRIR