Retour page précédente

Ventilation

id="7"

 

MATÉRIAUX UTILISÉS

Le problème de la ventilation de nos logements est un problème relativement récent. En effet, l’avènement de l’électricité et de l’isolation qu’elle impose a peu à peu rendu les habitations étanches, isolées de l’air extérieur.
Soucieux de notre confort intérieur, nous perdons l’habitude d’aérer nos maisons quotidiennement. Pourtant, nous produisons toujours autant d’humidité et d’air vicié. La ventilation est donc obligatoire dans tous les logements neufs sous forme de VMC (ventilation mécanique contrôlée), depuis 1970. Par contre, la situation est différente dans les logements anciens ou dans le cas d’une création de salle de bains dans une pièce aveugle.
Il devient alors indispensable d’installer un extracteur raccordé sur l’extérieur.
La ventilation est-elle indispensable  ? Elle est essentielle, car la salle de bain produit à elle seule en un temps très court l’essentiel de l’humidité de la maison. La vapeur et la chaleur ne pouvant s’échapper, elles forment inévitablement de la comdensation , qui se dépose sur toute la surface du sol au plafond, avec pour effet de les détériorer à plus ou moins long terme. Il est à noter que la présence d’une d’un système de balnéothérapie accentue encore le problème de ventilation car il produit toujours beaucoup de vapeur d’eau.

Quelles sont les règles de base  ?

En premier lieu, il est important de remplacer l’air vicié par de l’air frais  : une sortie d’air suppose obligatoirement une entrée d’air équivalente, à plus forte raison si l’air s’évacue grâce à un extracteur.
D’autre part, l’air vicié ne s’évacue pas n’importe où ni n’importe comment et il est hors de question de se raccorder sur un conduit collectif de ventilation mécanique ou naturel.
Enfin un extracteur situé dans la salle de bain attirera immanquablement des odeurs de cuisine ou de toilette. Il est donc important de créer un équilibre en installant une extraction équivalente dans ces pièces. Pour Finir, chaque cas étant un cas particulier, il convient d’étudier attentivement la situation avant de faire son choix (volume de la pièce, nombre d’usagers, fréquence des bains et des douches, présence ou non d’une fenêtre…).

Les extracteurs sont-ils bruyants  ?
Extracteur est un moteur, il produit donc du bruit. Celui-ci peut devenir très déplaisant lorsque l’on profite d’un moment de détente. Heureusement, la plupart des extracteurs de bonne qualité sont plutôt silencieux et une pause intelligente suffit à réduire les vibrations résiduelles.

Quand et comment déclenche-t-on la ventilation  ?
Plusieurs solutions sont possibles. Individuelle ou couplée avec la lumière, l’interrupteur de commande présente toujours un inconvénient : l’activité de l’extracteur n’est pas proportionnelle à la vapeur d’eau produite. L’idéal est la pause d’un hygrostat qui déclenche l’extraction jusqu’au renouvellement complet du volume d’air de la pièce. Son choix est simple : il se fait en fonction du volume de la salle de bains. Enfin, vous vous en doutez, une fenêtre n’est pas obligatoire. Mais si vous avez la chance d’en posséder une, n’hésitez pas à l’ouvrir, même à l’espagnolette, car cela reste le plus efficace et le moins onéreux des systèmes d’aération …

AUTRES RÉALISATIONS À DÉCOUVRIR